Soignez votre look pour gagner en confiance et plaire

12:01

"De l'homme que l'on connait, on admire la vertu,
de celui qu'on ne connait pas, on regarde l'habit."
(Proverbe chinois).

Depuis quelques années, émerge une forte prise de conscience de l’importance du « look » dans les interactions sociales, et par conséquent du rôle de l’image de soi dans la possibilité ou non de « participer socialement ».



[Vous voulez continuer la lecture ? Cliquez sur le titre !]


Au-delà des modèles ou des idéaux types diffusés par les médias et les tendances de la mode, chacun possède un look qui lui est propre. L’image de soi est donc la résultante complexe d’une trajectoire, une « interface historique entre soi et les autres », entre les tendances personnelles et les influences culturelles et sociétales.

Malgré la banalisation médiatique actuelle, le look n’est pas un détail ou un accessoire résiduel, il est notre mode le plus permanent de communication, notre carte de visite la plus immédiate et la plus personnelle. Il va bien au-delà du corps qui le supporte ; il est une structure de sens constamment modulée par les feed-back de l’environnement. C’est à ce titre, qu’il constitue un concept psychosocial de premier ordre.

Chaque look est une combinaison originale d’éléments qui ne sont pas nécessairement originaux: vêtements, coiffure, maquillage, accessoires. Tout est socialement codifié.

Le look est élaboré sur la base des stratégies sociales utilisées par tout acteur : paraître crédible, faire sérieux, faire rire, séduire, faire peur ou exercer une pression, passer inaperçu, la jouer chic ou décontracté, authentique ou sophistiqué, bcbg ou sport, etc…

Le choix des vêtements, de leurs formes et couleurs, des matières, des accessoires, ne font que donner corps à nos stratégies quotidiennes, conscientes ou non. Ce choix, parmi une gamme parfaitement codifiée, mais toujours riche d’imaginaire, nous permet de constituer cet agencement qui est l’émanation même de notre personnalité, et qui constitue la condition sine qua non pour nous situer et nous repérer dans le jeu social.
Même les personnes qui prétendent n’attacher aucune importance à leur look possèdent en fait un look bien repérable…

Autre constat indéniable : il existe un lien entre la vie relationnelle d’une personne, l’image qu’elle possède d’elle-même et le look qu’elle donne à voir aux autres. Toute dégradation des rapports avec les autres se traduit quasi inéluctablement au plan de l’image de la personne. Ainsi, peut-on déterminer un véritable cercle vicieux de la communication: plus la situation relationnelle de quelqu’un se détériore, plus l’image qu’il se fait de lui se dégrade, et plus l’impression qu’il produit auprès des autres est défavorable.

Mais il existe, inversement, le cercle vertueux de la réhabilitation personnelle qui nous montre que toute valorisation de soi se traduit par un (ré) investissement au niveau du look.


Notre look détermine aussi notre façon d’être : on ne peut marcher de la même façon, ou avec la même assurance, vêtu d’un costume trois pièces, d’un tailleur classique, ou d’un jean baskets. Non seulement, notre démarche s’en trouve modifiée, mais par voie de conséquence nos postures, notre gestuelle, notre langage...

C’est ainsi que la formule : être habillé décontracté s’avère des plus significatives, elle établit un rapport direct et circulaire entre le culturel et le neurologique. Certains vêtements nous autorisent, en effet, à un relâchement neuromusculaire, et par voie de conséquence à un relâchement social… En revanche, on ne peut que se sentir mal à l’aise en découvrant que son look est parfaitement décalé par rapport à une situation présente…Trop habillé pour une occasion par exemple…

La réhabilitation de l’image de soi fait partie de ce que les conseillers en image peuvent apporter à une personne en situation de difficulté, pour l’aider à davantage participer socialement.

Aider une personne, en situation potentielle ou réelle d’exclusion, à réhabiliter son image ne constitue pas un gadget thérapeutique, mais bien l’étape fondamentale d’une démarche vers la participation sociale. Il s’agit de permettre à celle-ci de retrouver des émotions positives, de redécouvrir des possibilités, d’agir sur les interactions au lieu de les subir, d’être en mesure de jouer des rôles dans les situations sociales, d’user de sa séduction comme d’un atout relationnel et d’un mode d’affirmation de soi ; bref, de lui permettre de refaire l’expérience de feed-back valorisants venant d’autrui.

Le conseil en image s’inscrit ainsi dans une stratégie de promotion de la personne, et donc dans un projet personnalisé : il s’agit bien souvent de (re) construire une image de la personne qui lui permette de mieux participer socialement, en définissant ses atouts et ses faiblesses, en mettant en valeur ce qui peut l’être, en l’aidant à trouver « son style social ».

La séduction sociale n’a rien de naturel, elle est de l’ordre du jeu, comme l’évoque le sociologue Jean Baudrillard : « La séduction n’est jamais de l’ordre de la nature, mais de celui de l’artifice – jamais de l’ordre de l’énergie, mais de celui du signe et du rituel ».




Le conseil en Image joue ainsi un rôle fondamental parce qu’il permet d’optimiser sa propre image afin d’acquérir l’épanouissement personnel et professionnel tant convoité en parvenant à un véritable équilibre relationnel et en retrouvant estime et amour de soi.

0 commentaires

Retrouvez-moi sur

Contact

SEVERINE221033@GMAIL.COM
06 71 78 34 29

Twitter Facebook Pinterest